running du dimanche

Vous avez déjà sûrement entendu parler du running (ou pas). Cette activité attire de nombreuses personnes. Mais quelle est la définition exacte du mot running ? Et comment fonctionne-t-il ?

Il est assez difficile de donner une définition exacte au running. Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit d’une course pédestre où un classement a lieu. Il se déroule dans la nature, et plus précisément auprès des sentiers de tout type. Pour que cela soit considéré de running, il faut au minimum une distance de 42 kilomètres. Seuls 15% de surfaces goudronnées est acceptées.

Les différents types de running

  • Le trail découverte est réservé à ceux qui ne peuvent pas tenir longtemps en course. Le coureur aura à parcourir une distance de 21 à 42 kilomètres. Le pourcentage de bitume peut encore aller jusqu’à 25%.
  • Le running proprement dit est de 42 à 80 kilomètres. Il faut respecter le pourcentage de surfaces goudronnées de 15%. La différence d’altitude entre deux points doit être à 2000 mètres.
  • L’Ultra running se fait sur une distance supérieure à 80 kilomètres. Il a le même pourcentage de bitume que le running. Quant au dénivelé, il doit être supérieur à 2000 mètres.

Les terrains réservés au running

Le running se pratique dans tout ce qui est nature. Les coureurs choisissent fréquemment les montagnes pour partir à l’aventure. Cependant, il n’est pas obligatoire de se rendre dans ces altitudes pour pratiquer l’activité. L’exigence se trouve dans le fait que le chemin à parcourir présente toujours des difficultés. Le coureur peut courir sur du sable, des pistes, des chemins côtiers, des plaines, des forêts, des lits de rivière, des collines et même de la neige.

La plupart du temps, le running court. Cependant, il existe des moments où la marche devient une obligation. Le coureur a la possibilité de varier se vitesse. Pour les pentes raides, la marche rapide est conseillée. S’il s’agit d’une pente longue, il faut également opter pour la marche. Le coureur doit aussi tenir compte de son rythme cardiaque et marcher si besoin. L’expérience aide le coureur à déterminer le moment où il va marcher.

Les risques du running

Comme tout sport, l’excès peut conduire à des problèmes de santé. Le coureur doit bien s’entrainer afin de prévenir les problèmes articulaires. Les genoux et les chevilles sont les parties qui peuvent souffrir le plus. En outre, chaque personne doit connaitre ses limites pour ne pas les dépasser.

Il est conseillé d’effectuer une visite médicale surtout pour les séniors qui veulent participer à un running.

Les outils

montre running

TAPIS DE COURSE

Manchon de compression

ECOUTEUR BLUETOOTH SPORT

Chaussure de course

chaussure de marche

Bâtons de marche

CARDIOFRÉQUENCEMÈTRE

LAMPE FRONTALE

montre cardio GPS

correcteur de posture

POIGNÉES VÉLO

CHARGEUR SOLAIRE

bouteille isotherme

En résumé, le running est une activité que tout le monde peut pratiquer. Il existe plusieurs types de running. Chaque type possède ses propres critères. Les terrains sont diversifiés et il appartient à chacun de choisir le parcours qui lui est adapté. Il peut se pratiquer en ville tout comme dans les montagnes et dans les sentiers assez difficiles d’accès.